jeudi 30 juin 2016

Nouvelle loi au Québec pour les cyclistes

Le Ministère des transport a annoncé aujourd'hui , par communiqué, deux mesures visant à protéger les cyclistes.
Notre brillant Ministre des Transport M. Jacques Daoust a fait l'annonce suivante:

Deux mesures visant à mieux protéger les cyclistes sont maintenant en vigueur au Québec, à la suite de modifications apportées récemment au Code de la sécurité routière (CSR). L'une d'entre elles précise notamment la distance à respecter lorsque les conducteurs de véhicules routiers dépassent les cyclistes et l'autre sanctionne plus sévèrement l'ouverture sans précaution de la portière d'un véhicule routier, ce qui peut causer un emportiérage. 

Ainsi, un amendement au Code de la sécurité routière vient préciser l'interdiction pour le conducteur d'un véhicule routier de dépasser un cycliste à l'intérieur d'une même voie de circulation à moins qu'il ne réduise la vitesse de son véhicule et qu'il ne maintienne une distance raisonnable entre son véhicule et la bicyclette lors de la manœuvre.
Cette distance raisonnable est de 1,5 m sur une route où la limite de vitesse est de plus de 50 km/h et de 1 m sur les routes où la limite de vitesse est de 50 km/h ou moins. L'amende prévue pour le non-respect de cette règle est de 200 $ à 300 $ et amène l'inscription de 2 points d'inaptitude au dossier du conducteur.."

Quant à l'autre mesure, elle est au sujet l'emportiérage, voici ce qu'on peut y lire dans le communiqué: "Les nouvelles dispositions législatives visent à augmenter les sanctions prévues pour tout occupant d'un véhicule routier qui ouvre sa portière sans s'assurer de pouvoir faire la manœuvre sans danger. L'amende de 30 $ à 60 $ passe de 200 $ à 300 $."

Tant qu'à vouloir assurer la sécurité des cyclistes, il aurait dû aussi interdire de circuler sur une route sans un accotement minimum de 1.5 M et obliger les cyclistes à rouler dans cet accotement.

La plupart des cyclistes sont des dangers publics! Arrêtez de les protéger en pénalisant les automobilistes, c'est complétement ridicule et ne contribue pas à améliorer le comportement des cyclistes!





mardi 28 juin 2016

Informations sur les capacités de remorquage

C'est la saison du camping, et beaucoup de gens s'informent sur les capacités de remorquer de leur véhicule et je vois beaucoup de questionnements.  Il est important de respecter les limites de vos véhicules pour être sécuritaire.
Alors voici les informations sur les capacités de charge et comment bien comprendre les chiffres.

Ces chiffres sont affichés sur l'étiquette dans la porte de votre véhicule, dans votre manuel du propriétaire et il est possible de vérifier les capacités  sur Internet:
http://www.trailerlife.com/ *En anglais



GVWR (PNBV) Gross vehicule weight rating (Poids nominal brut du véhicule):
Masse maximale autorisée. Donc le poids maximal du véhicule (remorque ou véhicule tracteur)  incluant son chargement, les accessoires, les passagers, bagages et fluides. Cette masse est déterminée par le manufacturier du véhicule.

UVW (PVV) Unloaded vehicule weight (Poids du véhicule à vide)
Le poids à vide du véhicule. Donnée très importante pour les calculs de capacités.
C'est donc le poids de la remorque à la sortie de l'usine, réservoirs vides, pas de propane ni d'autres options (climatiseur, système de son, micro-ondes) 

(GAWR (PNBE) Gross Axle weight rating (Poids nominal brut à l'essieu)
Masse maximale pouvant être supportée par essieu (1 PNBE avant et 1 PNBE arrière)

NCC (Charge Utile) Net Carriyng capacity ou Payload
Poids maximal des occupants et du chargement d'un véhicule. C'est la différence entre le poids d'une remorque avec ses équipements et le poids maximum autorisé.

TWR (PNBT) Tongue weight rating (Poids nominal brut au timon)
Poids total que peux supporter le timon du véhicule sur l'attache. Idéalement celui-ci devrait se situer entre 10 à 15 % du poids brut de la remorque (GTWR/PNBR)


Donc il faut commencer par trouver la capacité de remorquage du véhicule tracteur et soustraire le poids de la remorque à vide UVW(PVV) Exemple 3500 lbs - 2900 = 600lbs. 
On a ici un véhicule qui peut tirer 3500 lbs et une roulotte de 2900 lbs. Il reste 600 lbs de jeu. Propane = 20-60 lbs (selon le cas), Batterie, Réservoirs d'eau (8.3 lbs par gallon), air climatisé etc.. un autre 50-100  lbs qu 'on ajoute au UVW. Il faudra limiter les bagages dans la roulotte à 450-500 lbs max. Tout ce qui entre dans la roulotte doit être calculé: Outils, vaisselle, accessoires, réservoirs d'eau, propane.
Ensuite nous avons le GVWR du véhicule tracteur qui devra être respecté aussi donc le poids à vide de la remorque + accessoires + bagages + occupants du véhicule tracteur.

 Bien sûr on entends toujours des histoires de gens qui dépassent (parfois de beaucoup) leur capacité de charge et mentionnent toujours ne pas avoir de problèmes. C'est possible, sa dépends toujours de plusieurs autres facteurs:
  • Expérience du conducteur 
  • Trajets effectués, pentes, vents, vitesse.
  • Type de système de répartition de poids et ajustement de celui-ci
  • Modifications sur le véhicule tracteur: refroidisseur à transmission, suspension renforcée. 

 Il se peut aussi que les désavantages ne soient pas évidents mais présents: Usure prématurée des composantes du véhicule tracteur (Transmission, Freins, suspension etc)









mercredi 22 juin 2016

Panne de courant = feux de circulation non fonctionnels

La météo déchainée de ce lundi à Québec a causé bien des problèmes dont beaucoup de pannes de courant. Et donc, plusieurs feux de circulation qui ne fonctionnent pas en pleine heure de pointe du matin.

Je me demande pourquoi il y a autant d'automobilistes qui ne savent pas encore que lorsque les feux de circulation sont inopérants, ON FAIT UN ARRÊT COMPLET!! Pas de feux = Arrêts obligatoires dans toutes les directions!

C'était désolant de voir autant de monde passer sans même ralentir!


vendredi 22 avril 2016

La police veut sévir contre l'Alcool en vélo

http://www.journaldequebec.com/2016/04/22/la-police-veut-sevir-contre-les-cyclistes-ivres-au-guidon
aux policiers pour donner des contraventions aux cyclistes en état d'ébriété.

Les vélos sont la plupart du temps dangereux "à jeun" donc imaginer en état d'ébriété.

Et honte à la PDG de Vélo-Québec Suzanne Lareau. C'est quoi cette espèce de folle?! Elle s'oppose à la demande de la SPVM et en plus elle ose dire que c'est moins pire que de prendre sa voiture et au pire d'utiliser les "petites" rues.
C'est ce que je déteste des cyclistes bornés, ils sont complètement déconnectés de la réalité. La saison est à peine commencée que je vous déteste déjà les maudits cyclistes qui ne respectent rien et se croient les sauveurs de la planète parce qu'ils ne brulent pas de pétrole.  Vous êtes un fléau, vous nuisez à la circulation, vous êtes dangereux et vous n'apportez rien à la société. Je vous emmerde point.





jeudi 12 novembre 2015

Campagne "Suivre de trop près" de la sureté du Québec

Enfin une bonne chose, même si sa ne donnera pas grand résultats mais bon.
On fais semblant de se préoccuper de la sécurité routière..

Pour ceux qui n'étaient pas au courant, la SQ a annoncé qu'ils allaient intensifier leur surveillance pour intercepter ceux qui suivent de trop près.
Car comme la vitesse, l'alcool, les textos, inattention,  suivre de trop près est la principale cause d'accidents sur nos routes.

Moi si on me suis de trop près, j'ai la solution: Je lève mon pied de l'accélérateur et je fais signe à celui qui me suit d'arrêter de me coller. Sa a fonctionné dans 100% des cas jusqu'à maintenant.
Il m'est arrivé de rouler à 50 km/h sur l'autoroute (dans la voie de droite) avec un épais qui ne voulait pas dépasser mais me collait au cul. Il a fini par abandonner à 50 km/h et il a passé à gauche.